> Critiques > Labelisés



Si la photo de la pochette de ce EP n’est pas un grossissement d’un champ de globules rouges, il s’avère que la musique qui est enfermée dans le cd est elle aussi un carburant puissant contre une anémie possible.

Originaire de Belfast, ces enfants (belfast child…..humour) deux ex Cashier N°9, James Smith et Danny Todd offrent en quatre titres une diversité de styles telle, que chaque titre semble être un organe vitale pour le duo. Dés « Kiss That Wealth Goodbye » c’est un riff crâneur qui nous expédie dans la cage thoracique de Primal Scream, reprenant un titre des La’s avec the Last Shadow Puppets. Via « Place Your Bets » c’est un retour à la cool, une déambulation dans une décapotable sur les artères sans fin d’un front de mer gorgée de soleil et de jolies filles à déguster comme des grands verres de grenadine avec des montagnes de glace pilée. C’est chaud, même des trompettes sont là pour vous envoyer de l’air, et c’est fait pour se délurer sans jamais perdre une once de dignité. « mile to the Gallery » est un morceau de fin de journée, quand sur la plage vous regardez le soleil partir réchauffer l’autre partie du globe. Les vents solaires irradient alors une chanson que l’on reprendra pour attendrir et charmer une des jolies filles du bord de mer. Au petit matin, alors que le sable sur la peau ne pourra pas ternir l’idyllique moment que la nuit vous aura offert, il sera temps de reprendre « Tear On Let Off Some Steam », petite pépite de pop câline et sophistiquée, comme une rencontre entre Everything but The Girl et une forme de psychédélisme peinard et sans gestes brusques. Je ne peux pas vous dire dans quel état j’ai terminé l’écoute de ce disque à la vitamine sereine, une rencontre en dehors du mystique, proche du physique, un truc langoureux et classe, à vous faire aimer les transfusions sanguines.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.