> Critiques > Labelisés


  • 6 mars 2008 /
    Iron & Wine
    “Our Endless Numbered Days”

    rédigé par Onze
      notez cet album


De retour pour une nouvelle chronique, le combat contre la page blanche commence souvent avec d’autres noms que ceux sur lesquels vous écrivez. Difficile décrire sur RJD2 sans évoquer DJ Shadow, Impossible d’écrire sur Interpol sans évoquer Joy Division. Les Kings Of Leon sans Lynyrd Skyryd, les Zutons sans the Coral sans Captain Beefheart sans etc etc… Et nous en arrivons a Iron & Wine, de son vrai nom Sam Beam, un auteur compositeur Californien avec son quatrième album et les noms qu’il nous amène à l’esprit. Elliot Smith. Bonnie prince Billy. Quelques accords de Johnny Cash moins le whisky. La voix de Damien Rice. Mais par-dessus tout la sublime déprime, le mal de vivre poétique et la joie obscure de Nick Drake. Et si les noms cités ne vous suffisent pas à éteindre votre ordinateur, foncer chez votre disquaire, acheter l’album, l’écouter et essuyer une larme à la fin du dernier morceau " passing afternoon " tout en lisant les paroles du magnifique livret, reprendre vos esprits et vous rendre compte que vous tenez une perle dans les mains, alors vous pourrez toujours télécharger le dernier album de Slipknot, mais dans ce cas on ne peut plus grand chose pour vous. Et à ADA on sera bien content de garder le secret de Iron & Wine aux cotés de ces autres noms, ceux qui évoquent des sentiments bien plus grands que les mots qui remplissent les pages blanches.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.