> Critiques > Labelisés



Faut toujours qu’il y ait un finlandais dans le coup. Dans " Nalle " c’est Hanna Tuulikki qui s’est entourée de Aby Vulliamy et Chris Hldowski, tous deux échappés de " The One Ensemble of Daniel Padden ". Un disque champêtre, menée par la voix ahurissante de Hanna. Pour faire simple elle chante comme Bjork, mais sans la fausse grandiloquence, avec une grande sincérité et un grand amour. Ajoutez à cela de belles mélodies, jouées par des instruments étranges comme le Kantele ou le Bouzouki, donnant au disque un aspect assez inédit, et vous obtiendrez quelques petites perles, translucides comme de belles gouttes d’eau, qui au creux de votre fuiront pour retourner vers leur terre maternelle. Un artwork magnifique dessiné par Hanna, finira d’achever une œuvre singulière mais réellement attirante. Un disque mélangeant un folklore typiquement scandinave, à ce violon anglo saxon, compagnon de tant d’hommes seuls. Un disque magnifique de bout en bout, proche du free folk de Lau Nau ou d’Islaja, les belles du nord. Le charme nous envahi, la musique pourtant si simple est épicée par la voix d’Hanna. Vous n’avez pas envie de vous étendre près du lac Saimaa ? Moi j’en rêve…En vous remerciant.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.