> Critiques > Labelisés



Vive la fête me dit ma voisine en me piquant mon ipod alors que je courrais vers la sortie du dehors, un brin désorienté par l’absence de figure amie dans le champs de ma vision résolument réduite par une urticante envie d’en découdre avec mes présupposés indisposition, à répondre avec mon corps au moindre couronnement sonore du silence de la mort. Love Is All est aussi bien élevé que peut l’être Kenny, sauf que ne comprenant pas grande chose à l’affaire, on rigole de la réaction s’imposant aux interlocuteurs adeptes de ce genre de message. Donc rattrapant mon ipod je rattrapais du même coup le fil de l’histoire, celle de Love Is All, groupe qui le temps d’un single fast-food, éclate de son goût mais revient à s’infliger une lourdeur par trop de consommation. En attendant le format long, on se frisera de pouvoir partager avec un câble double la possibilité d’une crise. A suivre.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.