> Critiques > Labelisés



Il y a maintenant 2 ans, à la sortie de black light, nous avions embarqué dans une grosse américaine en arpentant les grandes routes du désert d’Arizona, les vitres grandes ouvertes, le sable chaud sur la peau et les cactus comme seul rempart à un soleil ami devenant très vite le meilleur ennemi. Après cette balade éprouvante Convertino et Burns décident de s’arrêter sur un pont en plein désert, un pont vers nulle part et de se brûler les coudes à regarder le sable passer Avec El picador une porte s’ouvre grande sur un orchestre Mariachi annonçant l’arrivée d’un cow-boy frimeur (ballad of cable hogue) en ballade sous le soleil. Une autre vision de l’amour à la française une flèche dans le cœur. Du haut de son pont Calexico élargi son champ de vision, Ritual road map parfait morceau d’un labradford plus chaud alors que Fade est une échappée belle jazzy délicatement soulignée par une trompette astucieuse Sur Untitled III même les rapaces pleurent après une pendaison sous le soleil. Si sonic wind ne fera guère de poussière, la suite nous offre la vision d’une mule sans charme sans l’œil humide. Une muleta fatiguée. Sur Mid-Town on se réveil en douceur avec l’envie aussi subite de se recoucher. Trop de percussions usent l’auditeur. Après la mort, le vent, l’usure l’or arrive et coule à flot. Service and Repair sur laquelle une voix laisse une guitare slide nous emporter. Encore pendant au bout de la corde un corps est veillé par des rapaces en costume noir. Le meilleur reste pour la fin, tout d’abord avec le Tres avisos sur lequel des mariachis jouent autour du cercueil du pendu alors que ses ongles grattent et enfin Hot rail, une nouvelle rampe en construction entre le Daniel Lanois d’Acadie et un Jim O’rourke en vacances en Arizona. Calexico construit des ponts et des routes pour s’ouvrir un horizon de plus en plus profond dans un terrain quasi vierge. Reste à connaître la teinte de la peinture du prochain pont car Calexico joue rarement avec la couleur.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.