> Critiques > Labelisés



« Voici l’acte de naissance d’un groupe franco-irlandais emmené par Craig Walker (ex-Archive), une longue épopée de 13 minutes en 4 parties autour de l’histoire des tueurs George York et James Latham (Kansas), rendus célèbres par Truman Capote dans son roman In Cold Blood. Pop, créatif, tour à tour sombre et lumineux, Mineral pose là la première pierre d’un édifice qui s’annonce déjà monumental… » voici une belle façon de commencer cette chronique, et comme il m’était difficile de le faire aussi bien, j’ai donc recopié honteusement le texte envoyé par les labels ou autres agences de promotions, pour les journalistes musicaux, ou pour les types comme moi, les arna(cœurs) de la musique souterraine.

Dés lors il est facile, enfin moins difficile de poser les jalons d’une « analyse » de ce EP. Partons tout d’abord du leader, qui avec Archive sur son CV, a comme une anomalie, comme si vous vous présentiez comme gouteur chez Mc Do pour aller occuper le même poste chez Fauchon, la tuile. Car oui Archive n’est pas à proprement parlé une expérience musicale sans casserole, et un passage dans ce groupe doit laisser des traces, celles ci sont perceptibles, noyés ici dans un gloubiboulga pop. Comme chez Archive l’art de casser les montés par des descentes molles, même façon de ne pas savoir terminer les morceaux. Ce dernier reproche sera balayé d’un revers de la main en enchainant les titres (pas de titre d’ailleurs, quatre parties).

Si la connexion littéraire ne porte pas à caution, d’ailleurs on ne dirait rien non plus à Garou si il offrait un disque autour de l’œuvre de Faulkner (par contre les récipiendaires pourraient voir rouge), nous sommes plus regardant pour d’édification d’un édifice, quid des fondations, des normes anti sismique, hormis sur « Part 4 », titre qui correspond plus à une offre d’abonnement bien menée.

Alors Mineral n’a plus qu’a changer de statut si le groupe ne veut pas être archivé une bonne fois pour toute, chez un tiers archiveur, car nous ne sommes pas non plus là pour stocker des choses que nous n’écouterons plus, pas plus que nous sommes des recopieurs de texte promo.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.