> Critiques > Labelisés



Viscéral tourne l’électron sous la peau, les mandibules font un concours de bras de force, les joues se tendent au maximum, l’écoute commence, nous rentrons dans les veines sur un paquebot aussi énorme qu’effrayant, en croisière dark, sur ces sèves qui sont sang, et qui veulent nous mener jusqu’à la perdition des sens, et au toucher de l’organe, nous décrire des engrenages comme pères, des chocs électriques comme souvenirs, mémoire électro.

Sur cette nef électronique qu’on menaient jadis les Trisomie 21, les Front 242, flotte le doute de ce groupe Future, entre émotion et machineries, prêts a sortir leur premier Lp au sein d’Anywave, ils touchent les nerfs comme ils choquent les neurones, capable du plus inhumain des sons comme du plus céleste, suivant les courants du sang dans nos veines, ils chercheront le havre des mythiques darks de fin 80’s début 90’s, Xymox, Cranes, etc.… ou le port d’attache de cette légions de créateurs plus que musiciens dont l’imagination voyage en câbles et cuivres. Stay est un titre phare, personnellement, puisque je suis plus adepte de la zone obscure que des étincelles ioniques, la contrepartie serait alors le remix de In your eyes, véritable panoramique plastique d’un monde technologique, mais Stay est mon petit plaisir humain, celui qui rend viscéral ce petit Ep. Si bien étudié et pensé, celui qui donne la dose juste pour rendre l’ensemble plus compréhensible, celui qui déteint de la poésie sur l’objet au design intelligent.

Quand au titre In your eyes, non le remix, sinon l’original, il reste le titre qui ouvre cet opus au futur, celui qui ébauche les pépites d’or d’un prochain disque déjà attendu, un titre gothique avec un arrière gout rock intéressant. Alors en croisière techno-obscure, jusqu’à arriver sur cette terre promise, au creux de nous, dans nos entrailles pures et impures, dans des intimités cardiaques que griffent les atomes, avides de savoir où nous mènera vraiment ce groupe.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.