> Critiques > Labelisés



Pourquoi me suis-je mis dans ce disque là ? L’enfer pour un chroniqueur c’est de tomber sur un disque comme celui-ci, décousu, déchainé et calme parfois, égratigné et égratignant, poétique et mosaïque. J’ai dis oui tout de suite, je dois aimer l’enfer, un zeste sado masochiste encore frais en moi, comme quand j’aimais Kat Onoma sans savoir pourquoi. Peut être parce que j’aime qu’on me raconte des histoires a l’oreille avant de rêver, je préfère souvent qu’on me les chante, ça fait plus de chatouille entre l’enclume et le marteau, mais la dictée faite le long de trajets de ruelles est si calme, ensoleillées, comme pensées légères, popeuses, autant estivales que coléreuse, colères mots a mots « Envers et contre tout » réponds d’une si belle manière a ce monde.

Oui, pourquoi Parad, pour ce titre de Bonheur inquiet, l’ambigüité ? Parce que les contrastes, quand ils sont polis, quand ils sont assagis, adoucis, prennent une ampleur poétique et intelligente. D’ailleurs, la réunion de Prince Miaou et Gâtechien est un mélange qui fait du bien a la France et au français, je veux dire par ça que c’est une culture a suivre avec plaisir, un petit art intéressant, un projet au gout artistique, léger, a porté d’ouïe, de l’artisanat par vocation, pas par obligation, des musiciens qui veulent faire plaisir a leurs propres esprits, et cela ne peut que plaire aux auditeurs qui se perdront dans ces narrations musicales, parfois sournoisement provocatrices.

Et puis apparait dans le casque ce morceau qui donne titre au recueil, et je comprends pourquoi j’ai dis oui, parce que cette basse tombe et retombe comme un rythme de fuite, comme marche militaire, et parce que la voix, entre les riches petites gouttes soniques, résiste a la fuite, résiste a la marche, parce que c’est un disque de contrastes très fins, a peine perceptibles, cristallins, contrastes de mots, de personnalités, de graves et aigus, de forts et faibles, de saints, de malsains, de poésie et de violence.

J’ai dis oui, parce que ce disque est un univers en lui-même.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.