> Critiques > Labelisés



Prenez quatre étudiants, demandez-leur de prendre un air stupide, et filer-leur des instruments. Vous obtiendrez le groupe le plus rafraîchissant du moment. Projet parallèle et sans prétention, réunion de décontraction, « dear hot chick » est en fait ce que les Etats Unis nous ont délivré de mieux dans le genre depuis Weezer, loin devant les sinistres Pt of USA (après on s’étonne de bush…..l’histoire était écrite). Ils empoignent des mélodies sous des guitares rieuses et soniques, capables de surfer sur une rythmique anti metronomique (sally be), le tout rehaussé par des textes entre la blague potache et le supplément obligatoire. Dans la boxe si un direct au foie vous met dans la position de la planche de surf, il est fort à parier que Feable Weiner vous portera un coup, faisant de vous un reliquat d’étudiant à l’air stupide mais avec dans la tête le bonheur d’être heureux. Bonne pioche.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.