> Critiques > Labelisés



La pochette du projet commun de Richard Buckner et Jon Langford figure un diable " très colère ", armé d’un trident et d’intentions belliqueuses à l’endroit d’un chevalier en armure verte et jaune qui brandit un éclair. Pourtant, moins compet’ pour vieux brisquards du rock que véritable collaboration, Sir Dark Invader vs. The Fanglord ne joue pas la rivalité des talents mais leur mise en commun. A peine un an après Dents & Shells, cet album orchestre la rencontre équitable -trois titres reviennent à Langford, trois à Buckner et trois à la communauté des deux musiciens- du (cow-) punk anglais à l’origine des Mekons et leader des Waco Brothers (le premier) et du singer-songwriter de l’intime (le second). Sur Sir Dark… Langford invite Buckner à lever le nez de son nombril et Buckner suggère à Langford de (re)lever le défi d’un enregistrement maison. Le résultat prend la forme de neuf titres de folk-rock racé durant lesquels un lyrisme qui ne dit pas son nom ("Torn Apart ") le dispute à une exaltation mélodique saisissante ("The Inca Princess "). Plaisant.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.