> Critiques > Autoproduits



Difficile de se séparer de ses influences…Mogwai en est une pour Shädel. Si on la ressent très fortement, ce n’est pas ce sentiment qui prime quand on écoute ce disque. On accroche de suite à ces mélodies mélancoliques, à ces arpèges, et putain ce disque est énorme. Finalement je me rends compte que j’ai eu la même sensation en écoutant le dernier Mogwai qui m’a tout de suite sauté à la figure. The southern hopes est un disque sublime, alternant passages rageurs, douces mélodies, quelques passages chantés (parlés)…On pense également parfois à Arca, le projet de Sylvain Chauveau, notamment lorsque la voix fait son apparition. Ceci dit shädel n’est pas qu’une somme de comparaison, shädel (alias Bertrand Rigaud) est plutôt une somme de rage, d’émotions, de beauté…Une belle somme. The southern hopes est la seconde partie d’une quadrilogie…c’est dire si on attend le reste avec impatience. Pour finir par un petit reproche on lui suggérera peut être d’essayer de peaufiner sa propre identité, mais déjà faire un album meilleur que celui là nous ferait presque pleurer. En vous remerciant.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.