> Critiques > Autoproduits


  • 10 novembre 2008 /
    Lodge
    “the fireflies ep”

    rédigé par gdo
    1 vote
      (9/10 - 1 vote) notez cet album


Dans une interview dans les inrocks, Manu Chao parlait de mettre des blips partout car le public aimait, c’était ce qu’il reclamait. Lodge a du retenir la leçon de " marketing " pour loger aussi habillement un bruit de machine à sous enrouée sur break out et celui de bulles éclatantes à fleur d’eau sur le gargatuesque et plantureux grand prix, une savoureuse montée en puissance partant du dénuement froid de Joy Division vers un Happy Mondays ayant reçu un visa vers le ralenti. Lodge réussi même à nous rappeler que les Whipping Boy étaient un bon groupe (le fiasco) mais qu’ils leur manquaient juste une souplesse dans les hanches que Lodge fait sienne sans oublier de limiter les mouvements à la periphéreie du louable effort de ne pas paraître statique sur un morceau récitatif. Arrangements jusque là impeccables, pèchent sur un manœuvres qui ne veut pas trop en mettre, restant derrière la porte de Rodolphe Burger pendant que celui-ci était face à l’inconnu. Martial sans en rajouter, firefly clôturera ce ep d’une combinaison explosive et malicieuse mais profondement authentique. Les Wampas ne sont pas prêts de faire une chanson sur le compte bancaire de Lodge et nous nous ne sommes pas prêts de laisser de côté Lodge. Un groupe à suivre absolument.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.