> Critiques > Autoproduits


  • 10 novembre 2008 /
    Little
    “oscar”

    rédigé par gdo
    1 vote
      (10/10 - 1 vote) notez cet album


Oscar est un drôle de poissons. Fait de fer et de papier, ce poissons pourrait bien faire la nique à nemo (le nouveau cadeau de Noël de disney pour nos chères têtes blondes) en dynamitant tout le récif corallien de beat assassin et d’injonction tribal(guitario) au rassemblement. Little se voit grand, un poissons rouge cabossé mais pas usé, une vraie envie de nager partout et de faire de l’eau l’élément moteur de sa construction, mais si celle-ci ne mouille pas mais accompagne le propos (lence). Des racines bretonnes présentes (tarzhan) au milieu d’un écho synthétique et moderne, il n’en fallait pas plus pour qu’oscar nous accompagne pour une transe (breizhexctasy) sous une couverture fumeuse de triskel. Pas dans le même ordre de choix mais dans le même ordre d’idée que denez prigent, oscar remue les nageoires et la tête pour avancer, mais ce sert avant tout du souffle du rythme, comme une tribut partant au combat, avec comme seul courage celui de supporter le bruit éthylique. Oscar a ses longueurs, mais oscar est un chouette poissons de compagnie, que l’on regardera ou écoutera pour oublier le reste.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.