> Critiques > Labellisés



Dans la série, on peut toujours vous parler d’un deux titres après tout, on laisse bien passé ici des chroniques d’albums qui n’ont même pas deux titres de potables. Enfin deux titres, un titre, celui ci remixé deux fois. J’ai rêvé que pour les besoins d’un dance floor nostalgique du feu de paille Babylon Zoo, je passais ce titre, et que le public rejoignait les équarrisseurs d’aliens pour se choisir ce nouveau roi. Plus tranquille, plus cool, un roi jouant avec ses sujets, qui sont des les bruits et les loops. Robotiques mais charnels, ce morceau ravira les coinçés des 90’s, les cocus du nouvel ordre ou du régime de la maison martin, et permettra aux fesses gélatineuses, d’enfin perdre en élasticité. Le roi n’est pas mort.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.