> Critiques > Labelisés



Pour ce nouvel EP , No Age n’a rien décidé, l’urgence semblait de mise. Des phénomènes extérieurs paraissent avoir conditionnés l’enregistrement du disque. Un tremblement de terre ? Un Tsunami ? L’arrivée dans les studios d’un clone d’Eric Besson ? Nous ne le saurons jamais, mais nous aurons en témoignage, ces quatre titres qui baladent une sorte de nonchalance fatiguée, contrarié par une peur diffuse de voir la faucheuse arrivée avec ses grands bras, et sa voix aussi caverneuse que celle d’un fumeur de cigare hilare. « Loosing Feeling » est donc un disque tout à la fois intuitif et conditionné par des phénomènes extérieurs. Jamais les chansons ne semblent ne vouloir se détacher d’un sol gluant grumeleux. Jamais le pas ne semble facile, même sur la plage de « Aim At The Airport ». La fuite se prendra avec « You’re A Target », une rencontre entre My Bloody Valentine et un combo énervé à qui on aurait donné trois minutes pour enregistrer un titre. Donc No Age ne semble pas maitriser ce qui lui arrive, subissant l’autre, à moins que ce ne soit le contraire, et que la tempête, le tremblement de terre, le tsunami, ne soit en quelque sorte ce EP qui joue avec les extrêmes qu’ils soient sonores ou simplement rythmiques. Une perte des repéres.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.