> Critiques > Labelisés



« Le désespoir, l’érosion, la perte » : le titre de l’album d’Alaskan, ce groupe de post-metal d’Ottawa, sonne un programme de non-réjouissances pour les dépressifs urbains que nous sommes (en partie). Les amateurs de Neurosis devraient se retrouver dans la musique quasi instrumentale, qui arrive à être à la fois pesante et gracieuse. Sans doute l’effet de ce qui semblent être des violons (j’ai pas l’oreille formée au classique). Les envolées gutturales de Gary, le chanteur guitariste, le son noisy et la batterie intense alternent avec les influences crust et post-core. L’équilibre se fait entre la violence et l’énergie brutale et la cadence des morceaux. Il faut avoir le cœur bien accroché et pas le moral dans ses baskets à la lecteur des titres des morceaux : Sacrifice, Fiend, Inferno, Submerged, Guiltless et Eternal : Sacrifice, Démon, Enfer, Submergé, Innocent et Eternel. Un univers bien noir dans lequel on plonge sans sourciller, couteau entre les dents et rage au ventre.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.