> Critiques > Labelisés



La porte claque. Je pose mon chapeau à la droite de la banquette. Je donne la direction à suivre au chauffeur. Il ne semble même pas surpris, il en a certainement vu d’autres. Dehors les plaques d’égout semblent comme autant de projecteurs, comme des poursuites de brouillard vers un ciel qui est encore noir. J’ai toujours ma cigarette, j’ai encore le goût de cet alcool qui rend la vie moins triste. Ma gorge est alors un lieu de mémoire que je suspecte de ne jamais vouloir voir le jour. Dehors le ciel est bas, des cordes semblent tomber du ciel, arrachant la terre des trottoirs. Les passants semblent danser sur notre passage, entamant des arabesques avec leurs jambes, évitant les flaques, et les projections de cette voiture qui m’emmène dans le brouillard fumeux de la cabine, vers une direction que seul le chauffeur connaît, car je ne lui ai pas donné de lieu précis, je lui ai demandé de me proposer une évasion dans son pays, la Thaïlande. Il me parlera de Chet Baker comme si mon regard sortait des notes de musique, lui permettait de comprendre la connexion que je cherchais.

Dehors il ne pleut plus, mais nous sommes arrêtés là par train, là par un paysan qui transporte le fruit de son travail à dos de bœuf, là par les sourires d’enfants. J’ai alors des images qui me nourrissent, l’imaginaire peut se concentrer sur la musique, ce jazz espiègle que je n’aime que quand il se promène en Limousine. Comme si la boucle se bouclait, mon périple en taxi imprimait les notes qui elles même se jouaient de mon imagination soudainement richement épaulée. J’ai le poids de l’air humide qui écrase mes épaules, alourdissant parfois mon jeu imaginaire, mais le son qui sort est plus fort que cette masse invisible mais prenante.

Je claque la porte, j’ai récupéré mon chapeau, je laisse plus qu’il ne faut au chauffeur, le remerciant pour ce périple sur « Siam Roads » il ne bronche toujours pas, il a aussi cette retenue classe de ceux qui aiment le jazz. Je reprendrai cette Limousine pour refaire ce chemin à l’identique.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.