> Critiques > Labelisés



Aux abords, Dear Deër est un groupe folk très au-dessus de la moyenne. Cela ne tient qu’à certains détails éloignant le neurasthénique de la réelle inspiration : des violons suffisamment discrets pour mieux arracher les sanglots, des guitares mélodiques qui apaisent, un chant aussi juste qu’émouvant… Marion, Thao et Cristobal (le trio suisse derrière cet envoutant patronyme) concilient un beau travail d’épure avec un souffle et une respiration qui permettent au silence, au vent, de s’engouffrer entre chaque accord et note. Musique aérée, bienfaitrice. Et pop : « War Is Over » ne s’écoute guère dans un repli ténébreux, dans la désillusion ou le poids des regrets. Ici, on tape du pied, on entrevoit le soleil, on se laisse bercer par des mirages tels que « Unbelievable » et « Bright & Strong ».

Aux abords, Dear Deër est donc un groupe folk… Or, durant les écoutes de « War Is Over », l’auditeur se demande d’où provient cette sensation d’apaisement, de torpeur évincée. Les intitulés répondent au questionnement : « Killer Smile », « War Is over », « All We Need »... Chez Dear Deër, la musique se situe aux prémices des nouveaux jours. L’espoir est permis, du moins envisagé. La guerre est finie, le sadisme des assassins ne s’oubliera certes jamais bien qu’il soit maintenant l’heure de s’interroger sur la reconstruction, en fraternité. D’où ce nivellement constant : toujours retenir les crimes de l’Histoire pour envisager un monde serein, comprendre les erreurs du passé pour chercher à vivre en harmonie, n’écrire sur la clarté qu’en se remémorant les friches et le désordre. Un devoir de mémoire pour mieux exprimer une certaine foi en l’âme humaine… « War Is Over » : après le brouillard, l’accalmie d’une nuit propice à la réflexion ; après les bottines rouges, le « plus jamais ça ».

Et puis, à titre ludique, il est clair qu’un groupe écrivant une folk-song nommée « I Dreamt I Was Nick Cave » ne peut transmettre que de bonnes intentions…




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.