> Critiques > Autoproduits


  • 27 février 2015 /
    Vegg
    “Joie de Vivre” (Site)

    rédigé par Laurelau
    7 votes
      (9/10 - 7 votes) notez cet album


Joie de vivre. Un titre en complète contradiction avec la couleur de cet EP. Il n’a rien de joyeux sinon peut-être le plaisir qu’on prit ces gars à nous pondre ces 7 titres ultra efficaces ? On ne saura pas... On n’en ressort pas plein de baume au coeur comme après avoir visionné Le fabuleux destin d’Amélie Poulain mais on est bien. En face il y a ce nom de groupe, Vegg, qui rappelle la mouvance straight-age des vegan, des american boy qui portent des converse et mangent du tofu. Quel rapport entre un végétarien et la joie de vivre ? Ahah il n’y en pas, ou il peut y en avoir mais là n’est pas la question. Le but est forcément de nous faire nous questionner, mais passées les premières secondes à déblatérer sur un éventuel rapport entre ces deux patronymes, on écoute leur musique. Et là ça coule, c’est fluide, c’est un peu évident soit, mais il y a ce petit quelque-chose qui fait du bien à l’oreille et au cerveau. Premiers accords de guitare, premières envolées lyriques, si l’on peut dire, et paf c’est Nirvana qui déboule mais un Nirvana qui aurait des couilles (et pourtant je suis une de leurs premières fans). Une noirceur qui rappelle les débuts du grunge mais avec un bon ptit arrière-goût de post-rock qui fait du bien. L’ambiance est posée, Vegg raconte des histoires, avec les tripes mais sans les poser vraiment sur la table, ça déborde sans déborder, juste assez pour nous faire bouger le haut du corps et nous emmener chez eux, lassivement, sans prétention mais avec beaucoup de sincérité.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.