> Critiques > Labelisés



Graham Candy, c’est d’abord une voix très particulière. Ce néo-zélandais de vingt-trois ans possède des intonations à chemin entre l’enfance et la perspective d’une vie adulte ; un chant délicatement androgyne permettant d’épouser à peu près tous les registres : pop, apeuré, lancinant, soul, triste, joyeux… Bluffant ! « Holding Up Balloons », nouvel EP enregistré avec le groupe Abby, détient une qualité pas si fréquente dans le cas des chanteurs supérieurs : la musique est aussi choyée que les prouesses vocales, les compositions priment autant que ce chant trop modeste pour oser caracoler avec fierté. Car Graham Candy, s’il sait parfaitement jouer avec l’auditeur (« Don’t You Worry » caresse avec ironie), n’aime rien moins que l’évidence harmonique. Sur ce point, le titre éponyme est un petit bijou de pop ciselé avec soin, artisanat et ambition (mais une ambition feutrée, qui ne s’étale pas).




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.