> Critiques > Labelisés



Il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis. Moi en l’occurrence. Chroniquer un album qui ne me plaît pas à la première écoute me semblait impossible, épidermiquement parlant. Un défi que les deux frangins de Champs m’auront fait relever. A la deuxième écoute (je l’ai fait !) j’y ai trouvé la lumière. Une lumière harmonieuse qui se dégage de leurs deux voix, magnifiquement assemblées. Deux frères qui chantent ensemble c’est pas commun. On prend dans la face une bonne grosse dose de vérité à travers ces histoires racontées avec beaucoup de douceur. L’orchestration serait presque de trop. C’est dans le format voix/guitare acoustique (Forever be upstanding at the door, Send me down, Roll me out) qu’ils excellent et que leur sincérité est la plus criante. On notera cependant le tube pop Vamala qui s’accroche et reste bien dans la caboche. Il y a du Asaf, du Alt et du Timber dans cette jolie balade de quarante minutes qui fait poser le cerveau et ouvre en grand nos poumons encrassés.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.