> Critiques > Labelisés



Joli coup de semonce dans le landerneau rock français. À sa façon étendard, le label grenoblois Sand Music édite un split vinyle regroupant quatre titres d’As A New Revolt (face A) ainsi que le deuxième EP (nommé « Atoll ») le bisontin 30’ NRV (face B). Dans les deux cas, du bruit, des idées, énormément de sincérité…

AANR balance une furie sonique qu’il sera difficile de qualifier shoegaze. Car très loin d’une décharge matheuse, d’un Wall of Sound joué les yeux au plancher, le groupe n’oublie pas l’urgence et l’instinct que présuppose, tout banalement, la violence du rock. Du coup, c’est plutôt vers le punk 75 que tire cette musique indocile et bienfaitrice (sur le sublime « Dragon », on croit même entendre John Lydon). Qu’importe l’absence de hargne, AANR joue vite et talentueusement, érudit et crade, faussement brinquebalant, pas cirage de pompes pour deux sous…

Plus sophistiqué niveau prod’, 30’ NRV n’hésite guère à piocher dans l’électronique 90’s. Là encore, les références ne veulent plus dire grand-chose. Guitares qui claquent, nappes inquiétantes, rythmiques Underworld, ambient ou vrombissements : 30’ NRV possède une idée précise de sa musique, une vision même ; jusqu’à facilement se réapproprier ses albums fétiches pour en proposer un kaléidoscope aussi personnel qu’abouti.

Deux EP, un vinyle, trois démarches exemplaires.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.