> Critiques > Labelisés



Un peu moins d’un an après « Kromantik » , EP cinématographique et crépusculaire , « Ask The Deep » marque le second album à part entière de Sóley, jeune islandaise issue du collectif Seabear après « We sink » paru en 2011.

« Devil » ouvre le disque sur les bases fondatrices de « Kromantik à savoir un piano, au depart seul, puis vite accompagné de la voix troublante de Sóley qui nous entraine dans un voyage intime et onirique auquel il semble vain de resister bien longtemps au fur que la rythmique s’accèlere sur la seconde partie du morceau. (….)

If my mind is the devil
I will have to leave

otherwise we’ll grow together

it’s never sunny anyway

do you want me to dance with you ?

(….)

« Ævintýr » poursuit l’ouverture musicale et le travail d’introspection au plus profond de nos doutes et de nos espoirs à travers ce conte magique aux arrangements pop lumineux et enjoleurs.

(….)

Your journey’s slowly you can’t feel a thing

Your heart’s wide open, colorful but passing out

You must face your fairytale

All alone you are going down

do you wonder is there anyone to look for you ?

(….)

On retrouve ce même format pop arrangée avec soin pour accompagner un texte à l’étrangeté assumée sur « Halloween » ou sur le non moins captivant « Follow me down » et l’élégant « Breath ».

Entre temps, Sóley sera revenue à un format plus minimal et figuratif à la rencontre d’une « One Eyed Lady » dont l’écho de la voix aura ralenti les battements du coeur vers une forme d’abandon ultime, sur l’instrumental « Óhljóð », ou encore sur « I Will Never » à la fois calme et inquiétante incantation soutenue par les orgues et les vents venus d’horizons que l’on imagine sans peine sombres et lointains….

« Dreamers » insuffle une dernière dose d’émerveillement pop de haute volée avant que « Lost Ship / Devil II » conclut le disque sur un dernier morceau apaisé au piano : réponse finale à ce diable qui nous aura entrainé vers les profondeurs tout au long de ce disque dont l’étrangeté , le charme et le trouble qu’il suscite nous donne une nouvelle preuve que la musique qui provient de la terre de glace n’est pas tout à fait la même que les autres….




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.