> Critiques > Labelisés



Qu’est ce que j’ai pensé à Dominique A avant d’écouter ce disque de Piscine. Entre la thématique autour de l’eau, une de celles qui traversent la carrière de Dominique et principalement sur le dernier Eleor, et ces superbes lamantins qui ornent ce très beau vinyle et qui nous ramènent à la « Folie des hommes », les connexions possibles avec le grand A étaient évidentes.

Mais la connexion va s’arrêter à mon pauvre cerveau qui semblent vouloir tout lier avec une absence de précaution inquiétante. Car « Olympique » est d’abord un album concept autour de la Piscine (le nom du groupe, la vie est quand même bien faite) qui n’est pas vraiment le lieu dans lequel l’eau trouve son ferment le plus poétique. Elle y sent le chlore, elle n’est pas sujette aux remous, hormis ceux provoqués par l’homme, et ensuite l’horizon n’y est fait que de carrelages.

Tout ce que fait une piscine est ici « décrit » que ce soit le Pédiluve, le Chlore, le MNS. Le Plongeoir pour ce qui constitue la piscine en tant que lieu. Les disciplines avec la natation synchronisée. Les différentes techniques à maitriser comme l’apnée et la plus énigmatique Brasse touché coulé. Enfin des personnes emblématiques comme le sapin de Noel vulgaire de Philippe Lucas ou Eric Moussambani, un des derniers exemples de ce qu’est l’olympisme en réalisant le 100 m le plus lent de l’histoire, comme un pied de nez jubilatoire aux cultes de la performance.

Avec tout ces symboles, ces caractéristiques, la natation est ici baignée (je sais cette phrase est hyper facile, surtout pour quelqu’un qui maitrise mal le geste de nager) dans un math rock virulent, bouillonnant, passant sous les plots qui servent à délimiter les lignes droites quasi fascisantes, donnant à la piscine un aspect de bac à poissons surpeuplé, dans lequel l’humour se bat contre la virulence du son avec une soif sans limite. Disque comme une gifle que nous infligerait Michael Phelps mécontent de ne pas battre le record du cent mètres un jour de compétition à Sydney, « Olympique » sait faire preuve d’un humour évident avec d’un sérieux et une précaution créative qui ne laisse pas de place à la légèreté. Triple A.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.