> Critiques > Labelisés



J’ai longtemps pesté de ne pas être né au milieu des années 50. Pas seulement pour sentir sur la peau le vent d’une liberté retrouvée, d’une paix que nous imaginions durable. Pas uniquement pour les bouleversements architecturaux, par la naissance de mouvements musicaux, par l’affirmation de l’être dans la communauté. Non j’ai toujours voulu avoir 15 ans en 1969, sortir de ma nuit avec précipitation pour me faire absorber par une télévision noir blanc, ou encore mieux être américain et participer à un barbecue, entre patriotisme et partage d’un instant d’histoire à plusieurs. Voir la technologie et l’héroïsme prendre rendez-vous avec les livres de poésie. Toucher du doigt, de l’œil l’un des rêves ultimes de l’homme avant la vie éternelle, marcher sur la Lune. Par mimétisme on aura beau s’inventer des évènements, jamais aucun ne pourra surpasser celui-là, surtout dans l’imaginaire d’un adolescent.

Je ne sais pas si "Only Silence Remains", le deuxième album de Christine Ott est une lettre envoyée par mes rêves à l’adresse des regrets éternels, mais je sais, qu’en fermant les yeux, ils m’offrent l’apesanteur, la force de l’épique quand il sait se faire aussi fragile qu’une note de piano au centre d’un silence. En écoutant "Only Silence Remains" j’ai la sensation de marcher moi même sur la Lune, entre émotion, peur du danger et rencontre d’une civilisation de sons. Il y a dans ce disque, cette rencontre, une forme d’aimant, de relation qui interdira la moindre déconcentration, nous happant jusqu’au déroutant et inquiétant « Tempête », morceau pendant lequel l’onde Martenot est un pourvoyeur non plus de rêves, mais de fantômes.

Alors l’histoire que nous narre ce disque n’est probablement pas celle que je me fais en l’écoutant. Que comme chez Yan Tiersen, avec qui Christine Ott a travaillé, l’imaginaire a le droit d’habiller cette musique. Que Christine Ott nous offre la chance de devenir un narrateur, ou dans mon cas, un adolescent qui a enfin la chance de sentir sur la peau, le souffle du premier pas sur l’astre des poètes. Une rencontre entre des sons, des mélodies et un rêve d’enfant. Magnifique.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.