> Critiques > Labelisés



Le nouvel album de Troy Von Balthazar, « Knights of Something », sorti en France le 01 avril 2016 sur le très recommandable label Vicious Circle, décline en 13 titres des moments de vie et des histoires d’amour d’une tristesse infinie, transfigurés par la beauté des mots et d’une musique chatoyante.

Le chanteur-guitariste de Chokebore poursuit une carrière solo sans faute depuis 2005 et nous prouve une nouvelle fois avec son 4ème opus, qu’il sait manier avec dextérité la douceur et l’amertume, sans jamais tomber dans le pathos, mais toujours avec une grande pudeur et une économie dans les arrangements musicaux. Il en ressort une musique épurée, aux mélodies de guitares accrocheuses, magnifiée par des textes d’une grande sensibilité, en provenance directe du monde onirique de Troy qui nous guide dans son rêve éveillé, attentif à nous montrer le merveilleux qui se cache sous le spleen.

Le 1er single à nous avoir été dévoilé est le tendre ‘Astrid’ que vous pouvez écouter ici : https://soundcloud.com/vicious_circle/troy-von-balthazar-astrid-new-album-knights-of-something.

Le dernier titre de l’album "Lemon seed", quant à lui, a été mis en image par TvB lui-même qui se filme en train de surfer à Hawaï, sa patrie natale :

On se retrouve, à travers ce clip, en apesanteur dans un cocon musical à partager le bonheur de voler sur l’eau ; l’atmosphère qui s’en dégage est presque hypnotique.

La voix de TvB murmure à nos oreilles des poèmes d’une étrange beauté sur une musique caressante qui nous rappelle un Sparklehorse en son temps, et la magie renouvelée de cette mélancolie flirte avec des moments de luminosités intenses. Toutes les chansons ont été écrites et enregistrées par Troy lui-même sur un vieil enregistreur à cassette Tascam 388, à Berlin où il vit actuellement, sauf la batterie sur plusieurs titres enregistrée par Sébastien Gros au Coxinhell studios, en France. La pochette de ce dernier opus est intrigante et met en scène un Troy sous hallucinogènes, des étoiles se reflétant au fond de ses yeux et la lumière du cosmos traversant sa main, la diffractant. Peut-être est-ce une tentative d’explication sur la provenance de sa musique, l’origine de son monde intérieur ? Le fait est que l’artwork est stimulant et en osmose avec cet ovni qu’est le nouvel album de TvB.

Pour suivre son actualité et acheter son disque, allez jeter un œil au site : http://www.troyvonbalthazar.net/




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.