> Critiques > La Clipothéque



L’année dernière, Matthieu et Damien Brégère, sous le nom Spitzer, nous avaient littéralement mis à terre avec le single When It’s All Over, premier extrait de l’album Loose Cannons. Exterminatrice électro, furie punk façon Primal Scream, don du ciel échappant aux modes comme à la nostalgie. Nous écrivions, et nous confirmons douze mois plus tard, qu’il s’agissait d’un hit (planétaire). Et l’envie d’écrire la même chose nous tenaille au moment où Sand Rover retentit dans les enceintes : plus souple, ce nouveau single n’en est pas moins une leçon de maestria synthétique doublée d’un refrain parmi les plus aliénants entendus cette année. Vite, que le monde ouvre les yeux et fasse de ces deux frangins lyonnais les apôtres d’une électro totalement décomplexée, vivement conseillée à l’heure où la France (qui louche plutôt qu’elle ne touche) se contente de bêtement réciter les leçons d’antan. La relève, c’est ici.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.