> Critiques > Autoproduits


  • 1er juillet 2020 /
    Raise
    “Crepa !” (Site)

    rédigé par gdo
    2 votes
      (10/10 - 2 votes) notez cet album


La période climatique que nous traversons ne laisse plus de doute sur l’avenir même de notre environnement. Nous le savons, nous le voyons, le dérèglement n’est plus la vue de l’esprit d’une bande d’illuminés, mais juste la vision pragmatique de Terrien qui ne reconnaissent plus la planète de leur enfance. Face à cela, nous paressons timides, incapables que nous sommes de nous arrêter, sauf quand un virus nous met dans le même état que Nicholson dans un hôtel sous la neige. Raise, duo italien qui a comme particularité de ne pas utiliser de charleston, pourrait bien nous donner à entendre le bruit de la nature qui reprendrait son droit, fissurant nos créations en bétons, laissant la végétation s’enraciner dans tout, reprenant un pouvoir que nous avons tenté de nous octroyer par la force de notre ambition démesurée. « Crepa ! » fait un bruit impressionnant, se jouant de tous les stéréotypes du duo batterie guitare, s’adjoignant une texture sonore qui n’a rien à envier au meilleur de Mogwai par exemple. Le son n’est pas lourd, il est massif comme peu l’être un arbre centenaire. Il sait se faire ample, installant une brume matinale (Ond/Ta) pour tenter de nous perdre dans un environnement, pas vraiment hostile, mais emprunt d’un respect que nous devons avoir face à lui. Le duo parvient même à faire des excursions vers quelque chose de plus pop (Crepa !) sans tomber dans la facilité, semblant même se mettre des obstacles pour mieux jouir de les éviter. Aux antipodes d’une tisane à la passiflore, « Crepa ! » n’en n’est pas moins un disque vivant et naturel, un grondement qui n’oublie jamais de nous envoyer des bouffées d’un air nous redonnant une forme d’ivresse des grands massifs. Un disque qui nous rend humbles.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.