> Critiques > Labellisés



Un an et demi après leur remarquable premier coup d’essais Among Your Fears ( http://www.adecouvrirabsolument.com... ) sous le nom de BUCK, le duo de Saint Brieuc revient avec non pas 1, mais 2 nouveaux albums (la suite au nom tristement pertinent ...And Disasters est prévue pour avril 2021).

Changement de nom certes, changement de line-up également puisque le groupe se mue en trio intégrant de manière pérenne le saxophoniste ténor Pierrot Rault. Mais la formation reste tout de même minimale, avantageusement accompagnée d’un orgue, parfois atmosphérique, souvent possédé, et de douces voix féminines contrastant avec la voix grave et caverneuse du batteur- chanteur Clément Palant. Le groupe se déclare d’ailleurs "anti guitare" et répond au morceau Fuck The Bass Player d’Inspector Cluzo (featuring Norwood Fisher, le bassiste de Fishbone...) avec un furieux Fuck The Guitar Player. Broken Waltz ne fait pas que régler ses comptes, il profite de cet album pour présenter sa vision critique et pessimiste du monde présent, abordant tous les sujets qui lui tiennent à cœur, des Femen à Greta Thunberg, de Trump à Frida Khalo en passant par la révolution des Parapluies en Chine... Et quelque chose me prédit que vu l’actualité hexagonale de ces dernières semaines, les sources d’inspiration sont encore loin de se tarir...

A Mysterious Land Of Happiness... est le digne successeur d’Among Your Fears, même tambouille inspirée et inquiétante composée de boogie vaudou, de garage lugubre avec quelques onces de synth-blues givré. Biberonné aux sons de Tom Waits, Nick Cave, Morphine, Alan Vega ou Dr John, Broken Waltz a réussi se faire une place de choix entre tous ces univers singuliers.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.