> Critiques > Autoproduits


  • 8 janvier 2007 /
    Etienne & moi
    “norman bates”

    rédigé par gdo
    2 votes
      (7/10 - 2 votes) notez cet album


Ce premier album du nom du héros de psychose, Norman bates est une douche joyeuse de pops songs soignées et faussement naïves. Bonbon sucré ou plutôt poivré, l’écriture d’Etienne & Moi n’est pas sans rappeler l’éducation anglaise de Katerine, certains aspects de Superflu, ou plus proche de nous l’élégance de Barbara Carlotti. Duo formé d’Etienne Gillet et de Daphné K, Etienne & moi est loin de la mode des duos sexes et tendus que peuvent être les Kills et à un degrés moindre les White Stripes. Avec norman bates et sa douche on est plus proche du Belly de Tanya Donelly. Mélodies simples et accrocheuses, un habillage qui permet de faire passer plus facilement des textes qui ont parfois la dent dure avec le temps qui passe et les affres de celui-ci, mais surtout sur les difficultés des rapports humains. Jouant avec les mots comme des jongleurs (god is black) le duo s’amuse au clair obscur, pouvant à l’image de la balançoire ne jamais se laisser saisir. Norman bates est coupable d’addiction et Etienne & Moi doivent bien en rire. Coup de cœur.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.