> Critiques > Labellisés


  • 3 janvier 2008 /
    CSS
    “donkey”

    rédigé par gdo
    1 vote
      (9/10 - 1 vote) notez cet album


Ne pouvant supporter les hyper qu’à condition de les précéder, nous avions honteusement boudé le premier album des brésiliens de CSS, préférant encore la classe troublante de Kaka à la rythmique rock d’un groupe foutraque. Alors que les Inrocks faisaient leur couverture avec eux à l’occasion de la sortie de Donkey, nous nous sommes dit que pour précéder la sortie de leur numéro cul cul avaient ouvert les préliminaires et qu’il était temps de se plonger dans CSS. Premier point, le début de donkey m’a de suite fait sauter de joie à l’idée que la génération actuelle tenait enfin son doolittle, son disque pop rock définitif, accrocheur pour l’éternité. « Jager yoga » et surtout le phénoménal « rat is Dead (rage) » lorgnaient sur les Pixies avec une maestria étonnante. Le soucis de ce genre d’accroche c’est de tenir le rythme, et rien qu’en écrivant cela je répond à la question. Donkey par la suite explore la pop avec un guide du routard, là où pendant deux titres c’était avec un seul sac à dos et une boussole détraquée pendant deux titres. Sans démériter, donkey sera le Garbage d’une génération, les plumes roses en moins, là où on lui promettait le titre de maire étalon. CSS ne trompe malgré pas son monde.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.