> Critiques > Labelisés



Hommage évident au Beatles pour le patronyme, Revolver est un groupe qui à l’image des chatons sur la pochette, ont de la beauté, une félinité évidente, et des savants coups de pattes qui font toujours notre bonheur. En cinq chansons, le groupe fait resurgir des fantômes que Neil Hannon avait fait resurgir pendant sa libération, des fantômes qui comme ces chansons ont en eux l’immortalité. Une chanson comme « get around town » est à elle seule le synonyme d’une immortalité, s’inscrivant dans une lignée de chansons qui passeront les âges, car elles touchent là où cela fait mal et là où cela fait du bien, comme un chaton. Tantôt folk, tantôt faisant appel à une musique plus urbaine mais toujours précieusement ourlée, cette musique est une bénédiction pop, chaque chose étant à sa place, ne débordant jamais sur l’autre, il y a comme une éducation parfaite ici. Ce début de siècle a sa crise de vingt neuf, espérons qu’il n’aura pas sa guerre, auquel cas nous avons un revolver magnifique, une arme de destruction massive des carapaces des durs à cuire. Sublime.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.