> Critiques > Labelisés



Trio américains aux origines diverses et variés, The John Pauls signe in extremis le meilleur EP de cette année 2015. En 4 titres et même pas 10 minutes le trio composé de Phillip Niemeyer, Mark Fagan et Mikila Zaorski délivrent des nouvelles chansons pour les anciens et de vieilles chansons pour les jeunes. Plongés qu’ils sont dans un after punk arty et un rien désenchanté, le trio est un trait d’union entre les premiers Pavement et le Sonic Youth des 90’s. La batterie métronomique mais souple à la fois imprime un rythme que les guitares semblent suivre les cordes serrées. C’est le chant qui lui garde une forme de raideur qui pourrait être froide, mais qui pourtant réchauffe le tout, même quand c’est Mikila qui s’y colle sur le très beau et totalement épuré « Sweeden ». De « Island of Lanes » morceau aux évidentes références musicales, à « We Should be Armed » véritable petite bombe entêtante, comme si le meilleur single de Pavement sortait en 2015, en passant par « Lets Burn Down Westlake » et ses parties de clavier, The john-Pauls prouvera que le rock n’est pas mort, et que certains peuvent toujours ce gratter la barbe pour le tuer, avec des représentants comme eux l’avenir est tenu, classieux et farouchement rock.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.