> Critiques > Labelisés



On se dirait à première vue que c’est un groupe de Doom metal qui hurle à s’en arracher le larynx devant un mur de guitares overdrivées... Hé bien non, la pochette vous aura induite en erreur, il ne s’agit pas de la énième sensation métal, mais plutôt d’un groupe jazz ambiant du plus bel effet. J’ai totalement adoré cet album (le 4e du groupe, mais le plus jazzy il parait), qui fait penser un peu aux ambiances des derniers Talk Talk où le silence fait partie intégrante du jeu et où les sons rares sont beaux, précieux et justes, on pourrait aussi citer Harold Budd, ou même en brassant large quelques ambiances tirées de Dead Can Dance ou penser aussi à l’univers musical d’un David Lynch plus sinistre que jamais. Vraiment une découverte ! Une rythmique feutré, au balais, typiquement jazz, un piano, une contrebasse et surtout un superbe saxo qui dans une lenteur calculée s’évapore dans des volutes harmonieuses et éthérées. Un album qui saura en 70 minutes mettre une ambiance parfaite pour l’introspection ou plus si affinités.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.