> Critiques > Labellisés


  • 3 janvier 2010 /
    Thomas Bel
    “The Birds Are Still The Monarchs” (Annexia)

    rédigé par gdo
    2 votes
      (5/10 - 2 votes) notez cet album


Si vous n’avez pas 48 minutes à consacrer au silence, passez votre chemin et continuez à apprécier cette surenchère sonore que la vie moderne vous impose. Pour apprécier « The Bird Are Still The Monarchs » il faut tout d’abord s’isoler, jalouser presque un enfant bulle, arriver à être en dehors du monde, car avec Thomas Bel vous allez vous lover entre le souffle, la respiration, les battements de cœur des instruments utilisés. C’est la poésie qui est le point de départ du disque, avec comme point central le temps. Raison de plus pour vous d’avoir la sensation de le maitriser à l’écoute d’un disque qui absorbera des bruits familiers (les oiseaux, les machines, les accidents, les craquements) les rendant, à la fois inoffensifs et surtout détournés de leur signification première. Sans format, les neuf morceaux de ce disque sont autant de raison de croire à la possibilité d’une ile, la possibilité de pouvoir exister loin de tout, avec comme activité principal de jouer avec le temps, donc de le maitriser. Reposant et introspectif.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.