> Critiques > Labelisés



Il est des musiques qui vous rendent plus intelligents.... Il est des musiques qui vous rendent plus sensibles....

Il est des musiques comme des évidences, comme des virtuosités émotionnelles...Il est des images sonores qui vous marquent comme des fers rouges qui brûlent la chair...

Il est des chocs comme des rencontres, comme des amitiés dans un échange muet de regards, comme des amours incandescents dans des mains qui se touchent.... Il est des cataclysmes intimes comme celui de découvrir "Un Courage Inutile" d’Orso Jesenska, "Baltika" de Moinho, "A Rebours" de Minizza, "Violet" de Karen Peris ou My Tiger Side....

"Meandres" est de ces chocs, de ces tremblements de vos fondations aux répliques régulières...De ces objets que l’on pourrait craindre intimidants, austères et cérébraux mais qui vous happent, vous nourrissent, vous accompagnent...("Une Femme")

La musique d’Imagho est de ces structures souples, comme des espaces ouverts aux multiples possibilités d’être, comme des architectures qui divagueraient dans un néant doucereux....("Great Mazinger")

"Meandres" donne la voix au silence que vous remplissez de vos fantasmes et créations légères....

La musique de Jean-Louis Prades est de ces univers qui vous libèrent de vous mêmes, des poids accessoires du quotidien....

Vous les voyez ces enfants, ces trois enfants qui courent de plages de sable fin en forêts accueillantes, de manèges enivrants de fête foraine en jeux endiablés dans la neige... ("Three Children")....

"Meandres" est une musique baroudeuse et voyageuse.... Comme des impressions de sentir le froid sur votre joue, te sentir craquer sous votre pas la neige, comme un voile blanc qui maquille et déguise les étendues ("In Caso Di Nebbia"). Comme des perles assassines, comme des corps sanguins et palpitants, comme des lumières circulantes, comme autant de couloirs sombres aux errances nécessaires... ("Meandres")

L’ami Jean-Louis Prades nous fait basculer du côté des chemins de traverse, dans ces paysages aux contours flous... Ces endroits chaleureux à remplir de nous....("The Crossing")

"Meandres" est de ces musiques adultes qui nous ramènent plus enfant encore, de ces notes hésitantes, trébuchantes comme les pas d’un tout petit...("Song For Franck")

Ces circonvolutions qui se jouent de l’inutile, du futile et de l’amer ("E.T.I")... Ces retours à des nous, des soi que l’on n’oublie pas, comme du vent qui feuillette les pages d’un livre au hasard ("2800 Kelvin")....

Comme un regard que l’on porte en arrière, sur des soi morts désormais, sur d’autres nous-mêmes comme échappés de ce que l’on voudrait être, de ce que l’on ne sera plus ("40")...

Comme des Xanadu proches, comme une ancolie fânée...("Rosebud")... Comme des prismes qui nous déforment et nous reconstruisent, comme des gommes qui nous effacent d’un trait altéré...("We Got Company").... Comme des formes sans contour de ce que nous étions...("Angel")

Pour toutes ces raisons et bien d’autres, je suis rentré dans la musique de Jean-Louis Prades comme en terre natale, comme un compagnonnage rassurant.... Car sa musique nous rend plus sensible, plus intelligent, j’ai voulu y mêler mes petites images intérieures...

Avec Jean-Louis, nous vous proposerons chaque mois un des titres de "Meandres" dans une vidéo que vous pourrez retrouver ici, comme une proposition de voyage à l’intérieur de vous-même...Nous sommes actuellement au travail sur les images....

Disque est maintenant disponible en Vinyle ici : http://alara-music.bandcamp.com