> Critiques > Labelisés



Il y a quelques mois de cela, j’entends "Azur Ether", premier titre qui me tombe entre les oreilles d’un certain Auden, alias Adrien Daucé de Dinan...

Je me rappelle mes premières impressions... Du Bon Iver, du Arman Méliès dans ces tonalités musicales...

Je fouille un peu mais ne trouve pas grand chose sur le bonhomme. Le peu que je trouve n’a rien de très engageant.

Olivier Coursier d’Aaron (dont je ne goûte pas vraiment la Pop trop légère), une admiration assumée pour l’éternel adolescent attardé Damien Saez.

Pourtant, je décide de persévérer sur la foi de ce titre entendu... Grand bien m’en a pris de dépasser mon a priori...

Certes l’univers musical est encore très référencé, oscillant entre Bertrand Belin, Bashung et Christophe...

Mais je me dois de reconnaître que "Les Amours Mortes" reste dans la tête longtemps après son écoute avec une envie de reviens-y !!!

Il y a du Sigur Ros dans cette montée progressive, du Notwist dans cette mélancolie lumineuse.

Avec "Des Rêves", Auden s’approche un peu plus du grand William Sheller à qui il faudra donner un jour une place à sa stature dans la grande musique française... Cet Ep est annoncé comme un avant-goût d’un album à paraître prochainement. Ma curiosité étant titillée, je reviendrai vers vous à sa sortie pour cet artiste à découvrir absolument !!!

www.auden.fr/‎




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.