> Critiques > Labelisés



Depuis une douzaine d’années, à la fois écorchée et douce, Scout Niblett balance ses airs folk-blues et rock avec détermination et grâce.

Sans Steve Albini au label de l’album, Scout Niblett a commis l’un des albums les plus importants de 2013 (et de la discographie de la demoiselle) : It’s Up to Emma a permis à l’artiste de sortir de l’ombre indé dans laquelle elle s’était réfugiée, sans renier toutefois de son travail précédent. Car la patte grunge est toujours là. Le disque évoque avec colère et tristesse des situations de rupture, de crise personnelle. My Man ou Can’t Foll me Now sont des exemples de ces airs dépressifs, finement ciselés, mais jamais geignards. Scout Niblett est en rage et seule mais c’est uassi grâce à cela qu’elle compose de superbes titres. Création et souffrance font bon ménage...

La batterie est sèche, c’est acide comme une séparation qui se digère mal. Mais ça fait du bien aussi, parce qu’on est peu tous Scout Niblett. Elle chante si bien les maux qu’on est bercé par sa douleur. Sa tournée de 2013 a confirmé ce qu’on pouvait attendre d’elle : puissance, électricité, la Britannique manie aussi bien le chaud que le froid. L’album devrait continuer à battre ce fer durant 2014...




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.