> Critiques > Labelisés



Finalement, c’est quoi un disque de chevet ? Un album qui ne vous quitte pas, qui s’insinue dans tous les moments de votre vie, dans toutes les polarités de vos humeurs changeantes.

Un album qui fait en vous le consensus, qui vous répond, qui vous interroge.

"If Grief Could Wait" de Giovanna Pessi et Susanna Wallumrod est de ceux là.Mêlant la harpe baroque de l’italienne à la voix puissante, cristalline et chaleureuse de l’ex chanteuse du Magical Orchestra et avec une poignée d’albums plus qu’indipensables.

Mêlant Purcell à Leonard Cohen ou encore Nick Drake, nos sens sont désorientés, bouleversés.

Un album de chevet, c’est un album qui fait consensus entre toutes vos envies musicales. Ici du classique au folk des seventies. Il serait tant que nous, anciens Indie Kid vieillissants sachions reconnaître en des labels comme ECM des cousins de nos chers Factory, 4AD.

Un album de chevet contribue de cette évidence, de cette filiation entre des genres qui ne s’unissent pas, qui ne doivent pas s’unir.

Pourquoi d’ailleurs ne pourraient-ils vivre en bonne entente ? Pourquoi cloisonner nos plaisirs entre les coupables, les avouables, les honteux ?

Ici, il est question de transmission, de travail de passeur, d’échanges entre les espaces temps. Mêler le 17ème siècle flamboyant au 20ème boisé.

Un album de chevet, c’est une voix qui vous accompagne, qui vous irradie, qui vous éclaire quand vous êtes confus.

Il y a les musiques des surfaces et celles des tréfonds, celles des mises à distance. Il y a les hymnes discrets des nuits qui tomberont, des feuilles dispersées.

Il y a cette voix comme des limites dépassées, cette voix, celle de Susanna, fidèle de chez les fidèles de l’excellent label Rune Grammoffon, compagne de route musicale d’Ola Flottum de The White Birch, chez qui elle fait de régulières apparitions discrètes mais remarquées.

Quelle chance pour ceux d’entre vous qui ne connaissent pas le charme singulier de son chant qui vont être transportés par ses nuances infimes.

Un album de chevet, c’est finalement une oeuvre qui vous ressemble, une oeuvre qui ne vous quittera plus. Pas de ces artistes qui vous collent par contrainte mais plus de ceux qui s’infiltrent en vous et y restent planqués avec laissés et ici et là quelques poussière d’eux, cendres fragiles mais tellement précieuses.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.