> Critiques > Labelisés



Ne tombons pas dans la chronique macabre, mais ne partons pas non plus sur les rails nous conduisant vers un angélisme malvenu et hors de propos, le groupe s’appelle quand même Kill Your Boyfriend et le EP est celui des fantômes. Ce EP se présente comme une forme exorcisme musical, entre senteurs orientales et atmosphères proches d’un shoegaze marié avec les survivants d’un post rock relégué dans les tréfonds des abimes, complètement décharnés. Tout aussi rebutante qu’obsédante, la musique nous convoque à une danse sur des tombes possibles, singeant sur des catacombes habitées par une communauté sado masochiste. Les percussions nous accueillent comme on sait recevoir le malheureux élu d’un rite tribal consistant indifféremment à manger son coeur, son cerveau ou bruler ce qui pourrait être son âme.

Mais pourquoi parler de ce disque alors me direz-vous ? Car en définitive ce qui me rebute souvent dans la musique dite des morts, Kill Your Boyfriend en est dépourvu. Le maniérisme est ici balayé à coup de fouet pour laisser place à une forme de construction contemporaine s’évertuant à nous glacer le sang plutôt que de jouer les histrions avec des gothiques clownesques. Dansons avec les morts.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.