> Critiques > Labelisés



Mike Kinsella est homme doué, mais terriblement discret. Owen est son projet solo. Alors en attendant son prochain album pour la fin de l’année, il nous met l’eau à la bouche avec the ep. De l’eau acoulé sous les points depuis Joan of Arc et American Football. Personnellement je prefere largement Owen à ce qu’il faisait avant, tout simplement, pour ces pop songs simples, lorgnant du coté de dakota suite, à la fois pour l’instrumentation et la voix. Et en cinq morceaux Mike réussi à nous convaincre que son prochain disque ne pourra être que fabuleux, plus acoustique, jonglant avec les émotions, crachant son venin comme d’autres crachent du feu. De l’eau et du feu, un parfait mélange. Un mélange pas si antagoniste que cela et Kinsella a su maitriser cela, en évitant de se noyer dans une marre de tristesse. Owen plus en forme que son homonyme anglais joueur de football à ses heures perdues, est en passe de réussir sa révolution de velours et pour notre plus grand plaisir. En vous remerciant.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.