> Critiques > Labelisés



[Kataplismik] est un OVNI dans la grande famille de la musique souterraine d’ici. Il nous offre une reprise du « Here » de Pavement, mais il la chante en français. Ce n’est pas un groupe acoustique à la base, mais il offre avec « Apparence » une véritable leçon à qui voudrait d’essayer à cet exercice émérite d’un album instrumental et acoustique. Deux guitares qui s’entremêlent évitant la discussion stérile, pour plutôt entamer une danse au corps à corps, une valse tout aussi désuète que charmante.

Ces guitares supportées par une trompette, un bugle, une flûte traversière, sans jamais casser la magie de ces titres qui tanguent entre classicisme et pointe presque post rockienne. Jamais les orchestrations ne phagocytent la magie de la danse que les guitares exécutent sous nos oreilles. A l’image de la photo qui illustre la pochette, « Apparence » est un défi à la modernité, une œuvre qui va à l’essentiel dans le jeu, évitant la virtuosité pour quelque chose de presque charnel, se servant de la poésie des sons pour porter une mélancolie qui semble chevillée au corps de ces six cordes qui savent même manier l’ironie d’un « agréable désordre ».

La douceur de l’acoustique, la profondeur de la poésie sonore, la mélancolie comme chef d’orchestre, cet OVNI est vraiment un ambassadeur plus que convaincant de cette musique que nous aimons tant. Ici et maintenant.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.