> Critiques > Labelisés



Rien ne pourra stopper l’inspiration de Michael Head. Toujours abrité par Violette Records (quelque peu responsable, l’année dernière, d’un justifié comeback en solo - ou presque, Michael se produisant aujourd’hui avec The Red Elastic Band - via le sublimissime EP « Artorius Revisited »), l’ex Shack / Pale Fountains propose aujourd’hui un bien beau 45 (face A orange, face B verte). Deux nouvelles merveilles délicatement intemporelles : « Velvets In the Dark » (déjà connu en live), hommage sobre et poignant à Lou Reed ; « Koala Bears », qui glisse et s’incruste comme un sevrage idéal en temps de crise…

Rien que deux chansons, certes. Mais offertes par l’un des plus grands songwriters de tous les temps. Autrement-dit : de l’or.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.