> Critiques > Labelisés



Si Keren Ann n’avait pas participé à un album avec Bang Gang du nom de Lady & Bird, nous serions peut être passé à côté du groupe de Bardi Johannsson en dépit, entre autre des collaborations de Bardi avec Jean Benoit Dunkel sur le projet Darkel.

Et à l’écoute de « The Wolves are Whispering » il serait plus que dommage de ce priver de ces neufs morceaux aux mélodies lumineuses, ne laissant que peu de place à la médiocrité. Bardi sait invité, sait recevoir (Karen Ann se voit ici offrir une robe de soirée splendide, encore une histoire d’oiseau d’ailleurs avec elle !!! Bardi aurait il des ailes ?). Avec Bang Gang Bardi n’est plus vraiment de notre milieu, plus tout à fait avec nous, il flotte au dessus de cette masse grouillante qui semble se complaindre dans une banalité qui ose se contempler le nombril. Bardi et son groupe sont au dessus de cela, offrant des instants d’une beauté absolue, mais aussi des moments glaçants pendant lesquels il joue avec nos peurs, nos angoisses, nos craintes, appuyant là où cela fait mal mais avec précaution, offrant avec la douleur la douceur qui l’apaisera, sachant aussi s’amuser pour ne jamais tomber dans la sclérose (Out Of Horizon).

« The Wolves are Whispering » pourrait être aussi une suite de bande son d’un film imaginaire, des mini scénarios qui pourraient se marier avec les couleurs d’un film que Jacques Demy aurait tourné dans les espaces brutalisés d’une Islande ne jouant pas avec la lumière avec la même facilité que nous. Au même titre que le premier album d ‘Alpha par exemple, « The Wolves are Whispering » va s’installer dans nos vies, revenant sans cesse nous hanter au grés d’une illustration sonore d’un programme télé ou d’une publicité, tant les émotions sont là et que la fin abrupt de « We Will Never Get Along », dernier morceau du disque va longtemps nous laisser perplexe et nous questionner.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.