> Critiques > Labelisés



Discussion autour d’un mauvais café entre votre serviteur et ce qui va devenir un ex ami

Mon Ami : Mais t’as acheté un Sheila sur une brocante

Moi : Mais non pourquoi tu me dis cela ?

Mon Ami : Ben c’est elle qui chante. Elle avait bien fait à l’époque de ne plus s’acoquiner avec ce ringard de Ringo, car c’était pas mal, même quand elle a essayé de nous la jouer disco avec ces danseurs afro américains avec des pantalons lamés et suggestifs

Moi : Mais ce n’est pas Sheila bordel

Mon Ami : C’est de quelle période ? post disco ou un disque d’un de ses innombrables come-back quand elle n’avait plus de gouache pour faire ses peintures, t’as déjà regardé une de ses croutes ?

Moi : Mais bordel, ce n’est pas Sheila c’est une jeune suédoise et le chanteur de Mustang

Mon Ami : Arrêtes de me faire marcher, tu m’as déjà eu une paire de fois. Souviens toi quand tu m’as fait écouter un morceau d’Arcade Fire qui reprenait Pierre Bachelet en me disant que c’était en fin de compte les Martin Circus avec France Gall

Moi : Mais bordel, t’es idiot ou quoi, ce n’est pas Sheila

Mon Ami : Mais faut pas avoir honte d’écouter Sheila. Je sais que tu préfères te faire passer pour un fan de la cold wave, mais tu as le droit toi aussi d’avoir des petites marottes, regardes moi qui n’écoutes que de la pop anglaise j’adore le dernier album de Sylvie Vartan (cela lui fait du bien de vivre loin de chez nous) – Il est chouette le refrain là, quand la fille demande au gars de la mettre dans sa valise comme un vêtement

Moi : Bon c’est bon tu veux bien arrêter tes conneries, c’est Jo Wedin et Jean Felzine

Mon Ami : Oui oui, t’as branché ta webcam ? – Cool ce titre – C’est « idiot » ? – elle mérite presque une nouvelle relecture l’œuvre de Sheila (là tu sens quand même que l’ingé son a bien bossé, car elle chantait pas aussi bien la femme aux couettes)

Moi : Ce n’est pas Sheila, et pour info c’est Samy Osta qui a produit les albums de La Femme, Rover ou Feu Chatterton !

Mon Ami : T’es trop fort mon gégé pour inventer des noms, tout cela pour que je finisse par me faire avoir – Tu peux me copier la chanson « les hommes » sur mon iphone, je vais la mettre en boucle à ma mère, elle devrait connaître, par contre du coup mon père va faire la tronche – trop fort quand même le texte, quasi avant gardiste, car c’est de 1975 ou 76, non ?

Moi : (agacé) Ca sort cette année

Mon Ami : Une réédition ? elle a besoin de fric la Sheila. Ca rapporte pas les tournées revival pour les maisons de retraite (rires) – Pas mal « La Canopée », le son la vache – Elle avait aussi fait un stage en Inde quand l’école finissait (rires) – Non sérieux c’est vachement bien. Je t’adore toi de me faire découvrir des trésors oubliés, surtout que là Sheila à part dans les mariages nous n’en entendons plus

Moi : Bon mon con, ce n’est pas Sheila, c’est Jo Wedin, elle est accompagnée de Jean Felzine chanteur et guitariste du groupe Mustang, et ce EP quatre titres est certes vachement ancrée dans les années 60 et 70, mais l’écriture est vachement supérieure aux daubasses de Ringo et consort. Alors maintenant tu rentres chez toi, je ne sais pas comment te dire adieu.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.