> Critiques > Labelisés



En choisissant le nom de Menace Beach, Ryan Needham et Liza Violet posaient dès l’origine un postulat fort : Esprit gentiment « slacker » ( Menace Beach étant un jeu de plateforme sorti en 1990 où le héros / joueur surfait son skate pour aller libérer sa dulcinée Bunny en défonçant allégrement ninjas et autres assaillants en leur balançant à peu près tout ce qui lui passe sous la main) et ancrage musical associé à forte référence ( Pavement, Sonic Youth, Smashing Pumpkins….)

Slacker dans l’âme peut-être, mais feignants visiblement pas, il aura suffi de quelques mois pour donner une suite à l’album « Ratworld » sorti en janvier pour sortir ce nouveau EP entre plusieurs dates d’une tournée qui amènera notamment ces natifs de Leeds sur Paris dans les prochains jours.

Depuis leur début, le noyau dur du groupe s’est enrichit de Matt Spalding (à la basse), Nestor Matthews (à la batterie) et matthew johnson (en renfort à la guitare) densifiant ainsi ce « Super Transporterreum », dont la pochette laisse supposer une portée légèrement hallucinatoire, toujours préférable au mauvais goût.

En un gros quart d’heure, le groupe envoie 5 morceaux à l’efficacité redoutable en terme d’énergie (les guitares et la batterie envoient sérieusement notamment sur le très réussi « Hey Toupe ») tout en conservant une ligne mélodique claire grâce d’une part à la voix de Liza mais aussi à l’apport de claviers apportant un contrepoint salutaire (notamment sur le contagieux « Radiate Me »). Menace Beach offre également avec « The Line » un exercice de powerpop pour le moins séduisant.

« Super Transporterreum » agit comme un shoot hallucinatoire qu’il est bien difficile d’écouter sans se trouver à gesticuler de manière un peu compulsionnelle et répétant benoîtement le refrain (en 1990, j’aurais ajouté « et secouer ses cheveux longs », mais en 2015, çà ne se fait plus le cheveu long, non ?).

Avec ou sans cheveux, il est fort à parier que la Mécanique Ondulaire ce vendredi devrait se laisser séduire sans trop de problème par Menace Beach qui avec ce EP continue de s’affirmer. Slacker Style.

https://www.facebook.com/events/108226516179902/




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.