> Critiques > Labelisés


  • 21 septembre 2015 /
    Battles
    “La Di Da Di” (Warp)

    rédigé par Do Marshall
    5 votes
      (8/10 - 5 votes) notez cet album


« Mirrored » en 2007, « Gloss Drop » en 2011 (avec entre temps le départ de Tyondai Braxton , chanteur et sans doute tête pensante du groupe à ses débuts) et voilà La Di Da Di, le nouvel album. Le nom sonne pop, l’album l’est. Battles avait produit des tubes moins cérébraux, le nouvel album s’inscrit dans cette continuité. Battles fait du Battles. C’est propre, tubesque parfois, dansant, pas follement imaginatif mais cela reste une offre différente dans le paysage des musiques actuelles.

Expérimental, Battles ? Sans doute encore un peu, mais pas révolutionnaire. L’image est soignée dans le clip du titre un peu psyché « The Yabba », mais le trio tourne un peu en rond comme le ballon de basket du clip. Le mélange de machines et d’instruments est toujours aussi efficace. C’est un album qu’on écoute mais qui donne envie d’être vu : les concerts à venir pour le groupe s’annoncent foufous. Battles s’affirme en live et les titres prennent toute leur ampleur devant un public tout acquis à sa cause (en même temps, il est rare d’acheter une place pour le concert d’un groupe qu’on n’aime pas, c’est vrai).

Le virage pop est affirmé : la pochette du disque en est un exemple frappant : des fruits, des pancakes, des œufs, des couleurs vives, une touche d’humour (on le suppose, la banane insérée dans la pastèque). Il y aussi le titre de l’album, enregistré à Rhode Island, « La Di Da Di » : une référence au titre du même nom de Dougie Fresh & Mc Ricky D., de 1985, un beatbox devenu un classique du hip hop (repris par Korn, entre autres...) ? Le groupe confirme en tout cas ses choix dans « La Di Da Di » : toujours pas de chant, de l’afro-beat, la batterie un peu lourde parfois, des boucles...

La communication du groupe est en tout cas très bien maîtrisée, entre la diffusion un juillet d’un making-off, « The Art of Repetition », donnant à voir comment le groupe travaille et dévoilant des extraits de l’album qu’on peut aussi découvrir intégralement ici ou là sur le web. C’est un peu le problème global : c’est bien propret tout ça, trop peut-être. C’est dans l’air du temps, esthétiquement. S’ils ont été en avance à leurs débuts, les musiciens de Battles font un peu de surplace et c’est bien dommage.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.