> Critiques > Labelisés



En connivence avec les excellents VvvV (également de Bordeaux), bien qu’en moins front wave, HøRD, pour son deuxième EP, ne cesse de ramener la darkwave vers un territoire où le froid polaire serait signe de chaleur humaine. Car pas question, à l’écoute de ces deux titres totalement frondeurs et habités, de réduire la musique de Sébastien Carl à une quelconque noirceur corback, à un gros spleen ne pouvant s’apprécier qu’à la faible lueur de bougies endeuillées. Bien au contraire : toujours à deux doigts du virage dance, robotiques mais enthousiastes, « Speak » et « Let Them Burn » rejettent le propos dark pour n’en retenir que la forme. Celle-ci, débarrassée de la moindre trace nihiliste, égrène un beau romantisme pas loin du sentimental (« Romance Moderne », disait déjà Sébastien sur son premier EP). Chez HøRD, il fait non seulement bon vivre mais l’auditeur est également prié de laisser ses propres démons à l’entrée (avec les boots, les bagues et cette prédisposition pour l’obscurité).




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.