> Critiques > Labellisés


  • 4 avril 2021 /
    Murina
    “Wave the Brain” (Araki Records)

    rédigé par gdo
    1 vote
      (10/10 - 1 vote) notez cet album


L’Europe, c’est quand même une belle idée comme ironisait Pascal Bouaziz avec Bruit Noir. Cette entité géographique qui s’est transformée en maelström économique et qui pourrait finir par une mauvaise blague tragique. Heureusement, l’Europe, c’est aussi celle de la culture, de l’ouverture de l’explosion des frontières pour tous ceux qui n’ont pas la main sur le cœur dés qu’une chanson patriotique perce nos tympans et nous donne des envies de boucher les tubas et autre trompette des militaires endimanchés. Mais je m’égare, car Murina, s’il est composé d’une Italienne et d’une Finlandaise, et qu’il est localisé à Barcelone, c’est avant tout la réponse la plus épatante aux tenants de la sainte trinité rock. Car nos deux musiciennes (Martina et Laura) se sont soustrait de l’emprise de la six cordes, explosant tout avec une batterie et une basse à l’activité pouvant rendre de jalousie la plus pro active des fourmis. Dans l’esprit de Free Kitten et des projets annexes de Kim Gordon (Mustikkapizza), Martina et Laura explosent les codes, font dériver les continents musicaux dans une économie de moyen, une occupation du silence de tous les instants. Les écoutes nombreuses ne suffisent pas à percer le mystère de ces quatre titres qui en plus de nous scotcher, décapitent le patriarcat en signant un « Beer Poertry » à mettre à genoux devant la pression d’un bar enfin ouvert. « Wave the Brain » c’est quand même une vachement bonne idée.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.