> Critiques > Labelisés



Le duo Thierry Van Osselt & Alexander Craker est de retour avec le troisième chapitre de leur discographie, « A Collection Of Monsters ». Je tiens à vous mettre en garde, si vous cherchez une chanson sur des membres du gouvernement actuel, si fredonner une ode machiavélique sur des bonshommes qui poussent un ballon avec le pied, ou bien si une approche grinçante sur certains chanteurs jouant sur le terrain de jeux des derniers sus cités, vous ne trouverez rien ici. Les monstres de Chapter ne sont pas ceux que nous croyons. Ils sont visibles, mais aussi invisibles, ils sont autour de nous, mais nous en avons également en nous. La monstruosité n’a pour Chapter pas de frontière, physique et même musicale.

Se baladant entre pop, folk et country, avec comme unique dénominateur commun, des instruments acoustiques, des arrangements pudiques, s’évertuant à colorer les chansons. Jouant à la fois sur l’intimité dégagée par ce son acoustique et des prises de voix presque maison, et de l’ampleur relative apportée par des bruits rajoutés, par un souffle. De facture presque classique, cet album s’écoute comme on prend un livre un début de dimanche après midi, quand dehors l’été fait de la résistance, que les monstres de la maison dorment, et que l’on se laisse porter par quelque chose qui ne demandera pas à notre épiderme frontal de se plisser.

Un moment plein de charme, sans vraiment de contraste, en compagnie des monstres




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.